Séance en famille pleine de douceur

Pour certain la maternité est simple, douce et sans nuages… Pour d’autres, c’est un chemin semé d’embûches, plus éprouvant mais pas moins beau pour autant car quand tout fini bien, elle n’en devient que plus précieuse.

Ce soir, c’est Lili qui se confie sur cette période de sa vie, faîtes de bas mais aussi de hauts, elle nous raconte sa vie d’avant et puis sa vie de maman qu’elle a choisie d’immortaliser avec l’aide de la douce Pauline MAROUSSIA.

ELLE SE RACONTE


Pouvez-vous vous présenter, me parler de vous ?

« Je m’appelle Lili, j’ai 38 ans, je ne travaille plus depuis les 1ers jours de l’annonce de ma seconde grossesse placée sous haute surveillance (tout comme pour mon aînée). Nous avons perdu 5 bébés avant l’arrivée de Louise et une fois la formule magique trouvée par mon gynéco nous n’avons plus pris aucun risque. Alitée jusque 4 mois, piqûres quotidienne, analyses et échographies hebdomadaire pour mes 2 grossesses et depuis Louise & Marceau sont arrivés.

Adolescente, j’ai toujours été très sensible aux enfants, j’ai ensuite rencontré Will il y a 15 ans avec qui je me suis de suite projeté. Ces 5 années de parcours en quête de notre 1er enfant nous ont mises à l’épreuve, cela nous a rapproché, renforcé et désormais plus rien ne nous fait peur, nous sommes plus fort que tout !

Nous avions dû annuler notre mariage suite à un ultime échec, après 2 jours passés à pleurer, je me suis décidée à le remettre sur pied en 4 mois afin de me sortir la tête du trou et je peux vous dire que cela nous a fait un bien fou. Les préparatifs ont été intenses car nous avions perdu les arrhes de plusieurs prestataires mais nous avons tout fait à 2 avec nos petites mains et l’aide de nos amis proches, c’était magique !

Ma 1ère grossesse a été une révélation pour moi dans la mesure où je connaissais mon fort intérêt pour les enfants mais je n’aurais jamais pensé être aussi épanouie dans ma tête, dans mon corps et dans la maternité. J’ai allaité Louise jusqu’à 18 mois et lorsque j’ai décidé d’arrêter, je crois que ça été aussi dur pour moi que pour elle…mais je me rattrape désormais avec Marceau qui a 12 mois et que j’allaite toujours.

Fan inconditionnelle de photo, j’ai décidé, lors de mon congé maternité de créer un compte Instagram  afin de partager mon quotidien avec eux, laisser une trace de notre petits et grands bonheurs aussi simples soient ils, juste rempli d’amour et de tendresse… »

Pouvez-vous me parler de vos enfants ?

« Louise a 3 ans et demi, Marceau lui à 12 mois. Je suis très attachée à écrire chaque mois ce qui s’est passé comme grand changement. J’ai pris 1 photo à chaque « moiniversaire » en mentionnant les évolutions de chacun. Je trouve que l’on oublie bien vite, je sais que je serai heureuse de m’y replonger et eux aussi à l’âge venu :-). A la maison, on aime bien « blaguer » et Louise à bien compris que c’était la meilleure position à adopter pour nous faire rire 🙂 Mais elle est aussi câline, joyeuse, charmeuse et sait déjà faire preuve d’une grande empathie.

Marceau est encore pitchoune mais je peux déjà entrevoir le petit garçon qu’il sera, un brin aventurier/cascadeur, taquin, aussi câlin et doux que sa sœur avec une grande sociabilité !

Je reste à chaque enfant totalement émerveillée par cette grande aventure d’être parent. Mettre au monde, élever et accompagner des êtres si différents de moi et l’un de l’autre me fascine. »

Pouvez-vous me parler de votre relation avec vos enfants.

« Nous sommes extrêmement proches. Mes enfants, je les ai longtemps porté dans mon cœur avant de pouvoir les porter dans mon ventre, j’ai eu le cœur brisé et le ventre en miette à 5 reprises. Je veux vivre chaque instant avec eux pleinement, profondément et intensément. Je suis une vraie maman poule et je l’assume à 100%. Je veux que chaque jour soit une fête et faire pétiller leurs yeux avec 3 fois rien, leur apprendre que l’essentiel est là, simplement avec l’amour que nous leur portons avec leur Papa.

Aujourd’hui le fait de ne pas travailler est un choix car Louise et Marceau sont là désormais et en parfaite santé. Malgré le fait que financièrement se soit très difficile à assumer, le bonheur de profiter de chacun d’eux quotidiennement, pouvoir assister à toutes leurs 1ères fois ou avoir simplement le privilège de les regarder évoluer à leur rythme…

J’ai attendu Louise 5 ans, ce n’était pas pour reprendre le boulot sur Paris et arriver tout juste pour l’histoire ou le bisou du soir. Notre relation est forte et harmonieuse. Il y a beaucoup de tendresse, de dialogue et de l’amour à débordement. Je leur parle énormément car pour moi la communication est la clé de tout. Je leur parle depuis leurs 1ers jours dans mon bidon, j’explique les choses, je leur montre, leur prouve que je suis là en toute circonstance, que je comprends et prends au sérieux chacune de leur capacités. C’est important pour moi et je vois bien que pour eux aussi. »

Comment c’est passé l’arrivée de votre deuxième enfant ?

« Marceau est arrivé par surprise, on l’attendait, mais pas si vite puisque nous étions en plein déménagement Paris>Province et nous entourions ma belle mère de tout notre amour pour les derniers jours qui lui restaient à vivre suite à son cancer. Émotionnellement, c’était les montagnes russes.

J’ai été extrêmement malade durant les 3 premiers mois, si bien que ce sont les copains qui sont venus faire les cartons pendant que j’étais alitée avec la bassine à côté du lit et ce sont mes parents qui se sont occupés de Louise.

J’avais peur de le perdre à nouveau et puis notre gynéco a été pragmatique, en reprenant le même protocole qui avait fonctionné pour Louise et ça a marché ! J’étais heureuse de revivre une seconde grossesse, j’adore être enceinte. Et en parallèle, je me questionnais beaucoup, par peur de ne pouvoir lui donner autant de temps que j’ai pu accorder à sa soeur. Et puis nous avons emménager, nous étions dans les cartons, je m’occupais de Louise chaque jour car fraîchement arrivé nous n’avions pas encore de mode de garde, je ne voulais pas lui imposer le rangement de l’appart toute la journée alors je cherchais des activités faisable pour elle, mon gros bidon et moi sachant que notre nouvel appartement était au 3eme étage sans ascenseur…Je ne me suis donc pas autant reposée pour cette seconde grossesse que pour la première. D’autant plus que je suis très organisée et perfectionniste. Je voulais que tout soit prêt pour l’arrivée de Marceau, je ne voulais plus de cartons, je voulais que la chambre soit terminée bref…Je me suis mise une pression inutile…Si j’avais su, je me serais un peu plus écoutée et j’en aurais bien plus profité…surtout que l’amoureux est catégorique, il ne veut pas de 3eme 🙁

Marceau est arrivé, l’accouchement un rêve, le type d’accouchement qui te donne envie de remettre le 3eme en route de suite (et même l’amoureux l’a dit !!!). J’avais hâte que Louise rencontre son petit frère, voir sa réaction, se retrouver tous les 4…Et ça été merveilleux, Louise a été délicate, attentionnée et tellement fière. Oh oui bien sûr, il y a eu quelques fois quelques marques de jalousie, mais nous en avons toujours discuté et j’ai toujours mis un point d’honneur pour me préserver des temps seule avec Louise afin qu’elle ne se sente pas abandonnée alors que pendant 2 ans et demi, c’était elle notre seul centre d’attention. Un nouveau né nous prend tout notre temps au début, quand on allaite on est encore un peu plus collé et vous rajoutez à cela un amoureux qui part en déplacement chaque semaine 2 jours pleins… alors oui c’est pas simple, fatiguant, éprouvant car au lieu de me reposer en même temps que lui, j’allais jouer avec elle, je lui lisais des histoires bref, je reprenais nos habitudes pour qu’elle ne soit pas trop déstabilisée par l’arrivée de ce nouveau membre de la famille.

Notre équilibre aujourd’hui est juste parfait. »

Avez-vous des conseils/des astuces d’organisation ?

« Je suis une bonne vivante, j’aime manger sain et équilibré depuis toujours, c’est important pour moi mais aussi dans ce que je veux transmettre aux enfants. Je veux leur donner le goût des bons produits, leur apprendre à manger de façon responsable, des fruits et légumes de saisons pour avoir le vrai goût des bonnes choses. Pour cela, j’ai trouvé un site qui me livre à domicile des produits bio ou agriculture raisonné à prix très attractifs me permettant de cuisiner 2 ou 3 plats mijotés pour la semaine que nous n’aurons qu’à réchauffer afin de mieux profiter du temps ensemble, du bain, des histoires ou des temps de jeux quotidiens. Je lance mes préparations le soir juste après les avoir couchés et idem pour les gâteaux, brioches, madeleines du petit dej que j’allège en sucre. Cuisiner tout moi même me revient bien moins chères que les yaourts, plats cuisinés, viennoiseries industrielles bien plus chargées en gras, sel et sucre. Et puis avec une bonne organisation, cela me dégage du temps de qualité avec les enfants au quotidien en évitant le rush du soir ou du matin.

L’arrivée de votre deuxième petit bout a-t-il changé votre relation avec votre fille ?

« Entre la grossesse, le déménagement et l’arrivée de Marceau, ces moments rien qu’à nous que l’on partageait depuis 2 ans et demi en tête à tête m’ont échappés plusieurs fois c’est vrai. Mon câlin du matin au réveil dans le lit par exemple, désormais c’est plus pour moi car j’allaite souvent Marceau qui se réveille un tout petit peu avant elle. Et puis je les ai vus se rapprocher encore plus, son papa et elle. Sans jalousie, ni amertume, je me suis dit que je ne pouvais malheureusement faire plus, que je n’étais pas un robot, que je faisais de mon mieux pour nous octroyer des moments rien qu’à nous, pour lui, pour elle, pour nous, avec les ressources qu’une femme de 38 ans peut avoir et surtout quand je suis seule avec les 2. Que ce n’est peut être pas parfait mais que c’est moi. À quoi bon se fustiger sans cesse, en acceptant les choses telles quelles sont on les vit mieux non?! Aujourd’hui il a 12 mois, elle presque 4 ans. J’avais peur qu’elle m’en veuille au début, qu’elle m’aime moins. Je suis tellement émue de voir que je me suis complètement gourrée avec mes peurs à la con. Ma Louise et moi c’est pour la vie. De son premier coup de pied au creux de mon ventre jusqu’à mon dernier souffle sur cette terre, je serai toujours là pour la porter sur mon dos en faisant le cheval, la faire rire une fois par jour, je lui ai promis et pour le moment je m’y tiens 🙂 »

Quelle est votre sortie/activité favorite avec vos enfants ?

« Louise est une dévoreuse de livres, elle ne sait pas encore lire mais on pourrait lui lire 15 histoires à la suite qu’elle en redemanderait. Quant à Marceau, mon curieux, mon aventurier qui n’est pas encore capable de se poser pour écouter une histoire, la bibliothèque s’avère un bon compromis pour les 2. Avec Louise on choisit les livres qu’elle veut que je lui lisent, pendant ce temps Marceau explore le coin lecture pour tout petits avec des coussins et matelas douillets partout, des livres pour bébé à sa portée qu’il ne risque pas d’abîmer car les pages sont cartonnées. Et puis pendant la lecture, Louise est toute ouïe, Marceau va et vient et parfois il pose la tête contre le ventre de sa soeur et là c’est magique ! »

Donnez moi le nom d’un de vos indispensables en tant que maman et aussi le nom d’un article qui vous a été totalement inutile.

« Mon porte bébé ERGOBABY à été pour moi indispensable quand Louise à commencé à être frustré dans la poussette sans pour autant pouvoir marcher. Elle était face au monde et le voyait d’en haut, ce qui nourrissait sa curiosité.

Pour Marceau, la marche Buggy board adaptable sur poussette m’a sauvé quelques sorties à 3 quand Papa était en déplacement, que Louise décidait de ne plus vouloir marcher alors que son frère hurlait pour une tétée ou pour rentrer au chaud et au calme… »

Pourquoi avez-vous choisi de réaliser cette séance photo en famille ?

« Pour se souvenir, leur laisser une trace de nos échange quotidiens. Quel enfant n’a jamais demandé à regarder ou rechercher des photos de lui petit. On l’a tous fait et ils en feront autant. Je prends énormément de photos des enfants au quotidien. Je ne sors jamais sans mon appareil photo et lorsque je travaillais j’avais justement investi dans un modèle plus haute gamme que je pourrais emmener partout avec moi et manier facilement avec des enfants.En revanche, le revers de la médaille c’est que je ne suis jamais dessus avec eux, j’ai la capture de leur sourire mais je n’ai pas la capture de notre complicité et c’est ce qu’il me manque au quotidien car on partage beaucoup mais on a personne pour immortaliser ce moment de partage. A l’heure actuelle, les portables sont de très bon alliés mais les selfies ou les photos posées manquent pour moi cruellement de spontanéité, de vérité. Alors rien de mieux qu’un bon photographe qui saura voir entre les lignes et capturer l’instant et l’immortaliser. »

Comment s’est-elle déroulée ?

« Pauline est discrète, sensible, généreuse, perfectionniste et extrêmement douée ce qui fait beaucoup de qualités pour une seule femme je vous l’accorde 🙂 Mais c’est ce qui fait que ce moment à été un réel partage. Elle a su avoir l’oeil, le bon angle, la jolie lumière et se faire adopter par les petits pour qu’ils se sentent en confiance et l’oublie pour s’exprimer naturellement. L’exercice a été plus difficile pour moi au début et puis rapidement, je me suis mise dans ma bulle avec mes 2 petits trésors, j’ai vécu le moment avec eux et elle, elle a laissé son talent opérer … Merci ma tendre Pauline <3 et à très vite pour d’autres séances, quand on trouve la perle, ça vaut de l’Or 🙂 »


Tu te reconnais dans l’univers M comme Madame ?
Tu souhaites être publié sur le blog/avoir un emplacement privilégié pour mettre en avant ton travail ?
Alors consultes les conditions de publication/de collaboration et envoies moi un petit mot à mcommemadame@outlook.fr


Laisser un commentaire