Un mariage au Moulin de Villeray

Mariage Moulin de Villeray

Coup de foudre pour ce magnifique mariage que j’ai découvert sur Instagram.
Une seule photo aperçue sur le compte de Cécile BELLU a suffit à me mettre l’eau à la bouche…Deux amoureux sur en tandem, une mariée élégante mais naturelle, cheveux au vent ornés d’une jolie voile court…Il n’en fallait pas plus pour me séduire. Une image pleine de fraîcheur, tout comme le reste de ce beau mariage que je vous laisse découvrir..

 

 

UNE JOLIE RENCONTRE


« Via des amis en commun, sur Paris, dans un bar du Sud-Ouest, le J’go, à base de saucisson et de vin rouge. On ignorait que 5 ans plus tard, on se dirait « oui » derrière la porte qui jouxte celle du bar : celle de la mairie ! »

UNE BELLE DEMANDE


« Week-end en amoureux à Valence en Espagne. Petite balade sous l’Umbracle et là, surprise totale : déclaration, genou à terre, bague. C’était magique. J’ai bien sûr versé quelques larmes, qui ont été vite remplacées par un fou-rire quand j’ai vu que la bague de fiançailles était 3 fois trop grande ! Surprise totale, j’ai bien dit.
Puis ensuite, petit dîner gastronomique au sommet d’un hôtel, dîner dont je n’ai que peu de souvenir, dans la mesure où il a été fortement arrosé de champagne. Bref, c’était parfait ! »

ELLE NOUS RACONTE


Comment s’est passé le choix de la robe ? Saviez-vous à l’avance quel style vous alliez choisir ?

« J’ai dans un premier temps fait le tour des créatrices qui me plaisaient sur Instagram. Fort heureusement pour moi, elles étaient quasi toutes parisiennes. J’avais en amont repéré les modèles qui me plaisaient. J’ai donc commencé les rendez-vous 9 mois avant le mariage. Grâce à ces différentes rencontres, j’ai pu affiner mes choix, voir quel modèle m’allait ou ne m’allait pas, et surtout j’ai beaucoup appris au contact des différentes créatrices.
Si je peux donner un conseil, ce serait celui-ci : privilégier les boutiques où c’est la créatrice elle-même qui vous rencontre. Elle a toujours des conseils plus justes dans la mesure où c’est elle qui réalise la robe.

J’avais fait le choix du sur-mesure car je voulais avoir une robe qui me corresponde vraiment, et qui s’adapte à ma morphologie. Pas l’inverse ! Et puis, au fil des essayages, en mettant bout à bout tous les conseils, un modèle de robe a commencé à s’esquisser dans mon esprit. Et Instagram m’a fait découvrir la talentueuse Eleonore Pauc, créatrice bordelaise. J’ai donc sauté dans le TGV et arrivée dans son atelier, elle a sorti une feuille blanche et a commencé à dessiner la robe que je lui décrivais. Instant privilégié. Elle m’a ensuite proposé différentes dentelles et a pris mes mesures. 2 rendez-vous plus tard et j’enfilais la robe dont je rêvais. Parfait. (Pour info, elle se déplace aussi à Paris désormais !) »

Comment se sont déroulés les préparatifs ? Comment avez-vous choisi vos prestataires ?

« Nous nous sommes laissés deux mois après la demande en mariage avant de nous lancer dans les préparatifs. L’idée était de prendre le temps de savourer cette demande, de pouvoir l’annoncer à tous nos proches avant d’établir la fameuse « to-do list » des choses a faire.
Ensuite, dans les deux mois qui ont suivi, on a réserver les prestataires jugés « prioritaires », à savoir le lieu de réception, la photographe et notre graphiste. Nous connaissions déjà le moulin de Villeray, et Instagram nous a permis de découvrir Cécile Bellu, notre photographe.

Pour ce qui est de la graphiste, Margot Barbut, du vidéaste, Olivier Penpenic, de la coiffeuse Alexandra, de la couturière Marie Berthouloux, nous les connaissions tous en amont. Connaitre personnellement ses prestataires est un vrai plus dans la préparation d’un mariage, et cela a quelque chose de rassurant.
Margot Barbut, notre graphiste, nous a accompagnés tout au long des préparatifs. Elle a réalisé notre motif liberty – imprimé sur les faire-part mais aussi sur les nœuds papillon des témoins garçons, et les accessoires des témoins filles. Elle a réalisé nos timbres personnalisés avec nos silhouettes, notre logo avec nos initiales, notre livret de messe, le placement de table, le menu et les cartes de remerciement. Tous ces détails ont permis de donner une certaine harmonie dans la décoration.
Pour les autres prestataires, tels que les Fleurs Dupont, la créatrice de robe de mariée, le costume du marié, nous pouvons dire « Merci Instagram ! » 6 mois avant le jour-J, l’ensemble des prestataires étaient trouvé, ce qui nous a permis d’avoir un peu de repos avant les dernières semaines qui ont précédé le jour J.

Concernant les prestataires, si le photographe est un incontournable, la présence d’un vidéaste est un vrai « plus ». Nous avons adoré le travail d’Olivier Penpenic et ne cessons de nous repasser la vidéo qu’il a réalisée. Cela permait vraiment de ressentir l’ambiance de la journée.

Quelles sont les chansons qui ont rythmé votre journée ?

« Si nous devions en retenir 3, ce serait :
I will follow you : Chanson connue de tous et extraite du film Sister Act, qui a ouvert la messe.
I follow rivers – Lykke Li : Chanson sur laquelle nous avons fait notre entrée dans la salle de réception au moment du dîner ! Bonne ambiance assurée !
Place des grands hommes – Patrick Bruel : Chanson qui sonnait le glas de cette magnifique soirée, et comme il restait encore une bonne trentaine de potes sur la piste de danse, qu’on était toujours pas fatigués, on s’est dit que c’était le bon moment pour se donner rendez-vous… dans 10 ans. Et puis, parce que Patrick quoi. »

Pourquoi avoir choisi un tandem pour partir de la cérémonie ?

« Matthieu et moi adorons voyager à vélo. Nous avions fait plusieurs séjours itinérants sur nos bicyclettes (Londres-Paris, la Loire à vélo etc.) Ajoutez à cela qu’on souhaitait quelque chose d’original, pas commun et qui nous ressemble ! De plus, notre voyage de noce consistait en une portion de la Scandibérique à vélo (Oslo – Hambourg), aussi quoi de plus naturel que de quitter l’église en tandem !!! »

ILS ONT PARTICIPÉ


Graphiste (faire-part, livret de messe, motif Liberty, carte de remerciement, menu, plan de table) : Margot Barbut
Photographe : Cécile Bellu
Vidéaste : Olivier Penpenic (Carte Blanche)
Lieu de réception & traiteur : Moulin de Villeray
Robe de mariée : Éléonore Pauc, Bordeaux
Chaussures de la mariée : Jonak, Paris 9
Costume du marié : Faubourg Saint-Sulpice, Paris 8
Chaussures du marié : Septième largeur, Paris 9
Noeud papillon & pochettes témoins garçons : Marie Berthouloux Ekceli
DJ : Pierre-Éloi Bergé
Fleuriste : Les fleurs d’Aline, Paris 9
Insta : lesfleursdaline
Fleurs cheveux : Les Fleurs Dupont, Lyon
Coiffeur : Alexandra
Musiciens : Les frères Bouchard Swing et Jazz

Laisser un commentaire