Un mariage champêtre et paillette

Grâce à ce blog j’ai la chance de découvrir de jolis couples, de lire leurs histoires, de voir leurs plus belles photos… A l’image d’Elodie et Thomas que j’ai eu l’occasion de connaître lors de la publication de leur séance d’engagement. Ils s’étaient alors livré à moi (et à vous 🙂 ), ils m’avaient raconté leur rencontre, leurs préparatifs, leurs souhaits pour leur D-day…et je dois dire que j’avais été très touchée et attendris par leur joli duo.

Par la suite j’ai continué à les suivre, à les voir préparer leur mariage au travers des réseaux sociaux. Quelle plaisir de rentrer chaque jour un peu plus dans leur univers remplit de fleurs et de paillettes. Les jours et les mois passent et je m’attache bizarrement à ces personnes que je ne connais finalement qu’au travers de quelques textes et quelques photos, la magie 2.0 sans doute 😉

Aujourd’hui je suis donc très heureuse de vous faire découvrir cette belle journée, ce jour si important dont ils m’avaient parlé et qu’ils ont mis si longtemps à organiser. Venez donc voir leur belle complicité, leurs sourires communicatifs et leur merveilleuse décoration entièrement faite main!

 

 

UNE JOLIE DEMANDE


« On était à Bordeaux pour notre premier anniversaire de PACS. On venait d’arriver dans notre chambre d’hôtel, et là, tout naturellement, Thomas m’a dit « faudrait peut-être que tu commences à caler une date pour le mariage, et à organiser tout ça ». Voilà ! Après des années de harcèlement pour qu’il me demande en mariage, il m’a sorti ça comme ça, le plus simplement du monde. On a gardé le secret jusqu’à mon anniversaire, une dizaine de jours plus tard. On l’a annoncé à tout le monde, et quand Thomas a reçu la bague de fiançailles qu’il avait choisie pour moi, il m’a fait une vraie demande avec fleurs, champagne et restaurant. »

ELLE NOUS RACONTE


Tu avais entamé un régime avant le mariage. As-tu atteins tes objectifs ?

« Oui et non. Au niveau du poids souhaité, je n’y étais pas le jour du mariage. J’ai même eu une mésaventure lors de mon dernier essayage, le jour où je devais récupérer ma robe. La fois précédente on avait décidé de la reprendre au niveau de la poitrine parce que ça baillait un peu, et cette fois là, il manquait 10cm pour la fermer. J’avais repris presque 3kg, mais je ne pensais pas que ça allait faire la différence. Après avoir enlevé les retouches, on arrivait à la fermer, mais c’était encore trop serrer. Nous avons donc pris la décision, avec ma maman, d’élargir ma robe de 2cm, et de venir la récupérer 10 jours plus tard. Entre temps j’ai repris mon régime correctement, et quand je suis allée la chercher (pour la deuxième fois du coup), ma robe m’allait parfaitement bien. Au final, le jour du mariage, elle m’allait comme un gant, et sur les photos je me trouve bien, alors on peut dire que j’ai quand même atteint mon objectif. »

Comment te sentais-tu dans ta robe ?

« Bien ! Ma plus grande peur du coup était de ne pas rentrer dans ma robe le jour du mariage. J’ai vraiment du mal à rester à un même poids pendant plusieurs semaines. Du coup pendant les trois dernières semaines je l’ai essayée régulièrement, et j’étais rassurée. J’avais aussi peur de ne pas être à l’aise au niveau de ma poitrine parce que je ne pouvais pas porter de soutien-gorge et qu’on y avait directement intégré des coques. J’avais peur de devoir remonter ma poitrine toute la journée ! On avait même convenu d’un code lors de mon habillage le matin du mariage avec ma maman et ma photographe. Si l’une d’elle voyait que mes nénés tombaient, elle devait dire « Pamplemousse !!! ». Au final le code n’a pas été utilisé, même si à la mairie j’ai bien eu envie de les remonter un peu, mais comme le maire nous avait placés face aux invités, j’ai dû me retenir !
Le reste de la journée s’est très bien passée à ce niveau là, et j’ai profité de ma robe jusqu’au bout de la nuit ! »

Vous avez fait beaucoup de choses vous-même ? Quel est le DIY dont vous êtes le plus fière ?

« Oh que oui ! Je pense que ça irait plus vite si vous je demandiez ce que l’on a pas fait nous-même ! On a juste loué les décorations du plafond (tenures et guirlandes lumineuses). Sinon, tout était fait maison. Des centres de table à l’urne, en passant part le plan de table, notre panneau de bienvenue et nos panneaux directionnels. Tout était fait main ou au moins personnalisé.

Le DIY dont je suis le plus fière c’est sans doute notre arche de cérémonie laïque, parce qu’on l’a faite et imaginée à deux, Thomas et moi. C’était un travail d’équipe et le rendu était vraiment parfait à nos yeux. Mais j’avoue que j’ai aussi adoré faire mon panneau de bienvenue au posca. Je l’ai fait en une soirée, je l’ai fini à 1h du matin et je l’ai directement publié sur Instagram. J’ai eu plein de super retours et j’ai même publié un tuto pour mes instacopines. C’est avec ce tuto que j’ai le plus partagé. »

Quelles animations aviez-vous choisi au cours du vin d’honneur et au cours de la soirée ?

« Au vin d’honneur il y avait le photobooth équipé d’un Instax mini 8. Les invités devaient prendre des accessoires, se faire photographier avec le Polaroïd et coller la photo dans le livre d’or en écrivant un petit mot. Cette animation a énormément plu.

A un autre endroit notre photographe s’était resservie de notre décor de cérémonie laïque pour faire des photos de groupe. Ça nous a pris pas mal de temps mais on s’est vraiment éclaté à les faire.

On a aussi procédé au fameux lancer de bouquet sur Single Ladies de Beyoncé.

Pendant la soirée nous n’avions pas prévu d’animations, comptant sur nos témoins, familles et amis. Notre famille nous avait écrit une superbe chanson sur l’air de C’est un beau roman de Michel Fugain. Nous l’avons chantée plusieurs fois dans la soirée.

Après notre animateur nous a proposé un jeu où l’on avait tous les deux 10 pancartes chacun avec des adjectifs plus ou moins positifs comme « sublime » ou « étrange ». Il nous posait des questions, et quand on utilisait une pancarte on ne pouvait plus la reprendre, ce qui a donné parfois des réponses assez comiques.

On a aussi fait un blind test et j’ai pris le micro pour chanter avec certains membres de ma famille des chansons qu’ils chantaient aux repas de famille quand j’étais petite. C’était parfois drôle, parfois super émouvant. Et j’avoue m’être parfois emportée à chanter du Céline Dion au micro… Mais bon c’était ma soirée après tout, et tout le monde a mis une super ambiance ! »

Comment avez-vous choisi vos prestataires ?

« Nous en avons trouvé certains sur internet, notamment notre traiteur et notre photographe. Nous avons aussi choisi des prestataires locaux, comme le coiffeur de notre commune, et des prestataires que nos familles connaissaient déjà, comme mon esthéticienne ou notre fleuriste. »

Avez-vous des conseils ?

« Quand on choisi ses prestataires, le feeling est aussi important que le tarif ou la réputation. Un mauvais feeling avec son prestataire, même s’il assure le jour du mariage, ça peut vous plomber vos préparatifs.

Par exemple, j’ai fait confiance à ma photographe qui débutait dans le métier. Le feeling est passé direct, et jamais je ne l’ai regretté. Elle était toujours très réactive à mes messages et super flexible. Au final elle a fait un super boulot, et c’est vraiment une superbe rencontre que je n’oublierai pas.

Quand on a des prestataires à qui l’on peut faire entièrement confiance, ça soulage vraiment d’un gros poids.

Un autre conseil également : si vous êtes une dingue de DIY et que vous voulez éviter de saouler votre entourage avec votre mariage, si vous voulez échanger avec des futures mariées aussi à fond que vous dans leurs préparatifs, créez vous un compte Instagram spécial mariage, et rejoignez la communauté des « mariées folles » comme nous appelle Thomas ! Ce mariage n’aurait jamais été le même sans ce compte que j’ai créé il y a presqu’un an, et certains DIY on été réalisés grâce à la générosité de mes copines d’instagram. Je pense notamment aux panneaux directionnels qui m’ont été inspirés par le compte d’une future mariée, dont les écritures ont été faites à la silhouette par une autre future mariée, et qui maintenant serviront au mariage d’une autre future mariée. Bref, un grand merci à toutes celles avec qui j’ai partagé cette merveilleuse aventure ! »

Des regrets ?

« Ne pas avoir pris de vidéaste. C’était un budget important, mais j’aurais aimé pouvoir trouver de bonnes alternatives. Pour le moment nous n’avons pas encore récupéré toutes les vidéos du mariage, et j’espère que j’aurai de bonnes surprises. Je pensais que les photos suffiraient, mais même si on en a énormément, il y a des moments de la soirée que j’aimerais bien pouvoir revivre en vidéo. Je regarde les photos de nous en train de chanter et je me dis « mais qu’est ce qu’on était en train de chanter là?? ». Autant jusqu’au début du repas je me souviens de tout, autant, dès que l’on s’est mis a table, les choses sont passées tellement vite que j’ai l’impression que mon cerveau n’avait pas assez de place pour tout emmagasiner. Alors je regrette pour le moment de ne pas avoir de vidéo de notre ouverture de bal, ou de notre medley avec mon papa. Ce sont des souvenirs que l’on garde à vie et que l’on peut montrer à nos enfants. »

Si c’était à refaire, que changerais-tu ?

« On peut toujours faire mieux dans l’absolu… J’ai eu le mariage dont je rêvais. Nos familles, qui ne se connaissaient pas trop, ont réussi à créer un lien, surtout nos frères et soeurs. Je peux dire que c’était notre plus belle réussite.

Pour le reste, on a pu se rendre compte des personnes sur lesquelles ont pouvait compter. J’ai eu de très belles preuves d’amitié, et des déceptions également. C’est ça aussi un mariage, et on ne peut pas changer les gens.

Les déceptions font partie de la vie, alors même si j’aimerais revenir en arrière pour vérifier que mes boucles d’oreilles aient été bien mises ou que la guirlande du plan de table soit allumée à temps, il faut se dire que rien ne peut être parfait, et que l’important est bien que l’on se soit mariés, entourés d’amour et de bonne humeur.

Du coup, c’est le principal conseil que je donnerais aux futures mariées : bien se mettre dans la tête que tout ne pourra pas être parfait. J’ai passé tellement de mois à préparer mon mariage que j’ai tout fait pour que tout soit parfait, jusqu’au moindre détail. Sauf que le jour J, on ne peut pas gérer tous les détails, et que les personnes qui vous aident ne sont pas dans votre tête. C’est ce que j’ai eu du mal à gérer dans l’après-mariage.

J’aimerais aussi donner un conseil aux amies des futures mariées. Même si ce n’est pas encore dans vos projets, et même si le mariage ne vous fait pas du tout rêver, gardez en tête que si vous êtes invitée au mariage de votre copine, c’est qu’elle tient à vous, alors montrez lui que c’est réciproque. Mettez vous à sa place et demandez vous ce que vous aimeriez que l’on fasse pour vous le jour de votre mariage.

En tous cas je suis fière de mon mariage et de tout ce que l’on a mis en place pour que cette journée soit exceptionnelle. Thomas m’a laissé faire absolument tout ce que je voulais, il m’a fait confiance jusqu’au bout, et je ne le remercierai jamais assez pour ça. »

ILS ONT PARTICIPÉ


Lieu de réception : Le Haras du Reuzel (Orgères)
Photographe : Lilypop Photographie
Traiteur : Matto Traiteur
Fleuriste : A Fleur de Pot (Janzé)
Robe : La Mariée Parisienne (Paris)
Coiffure : Histoires de Coiffure (Saint-Erblon)
Maquillage : Divine Beauté (Crevin)
Location ciel étoilé : Esprit Fête (Laillé)


Tu te reconnais dans l’univers M comme Madame ?
Tu souhaites être publié sur le blog/avoir un emplacement privilégié pour mettre en avant ton travail ?
Alors consultes les conditions de publication/de collaboration et envoies moi un petit mot à mcommemadame@outlook.fr


Laisser un commentaire