Un mariage surprise au Clos Mirabel

Mariage Clos Mirabel

Ce soir ce n’est pas juste un mariage que je vous propose de découvrir mais le vrai beau témoignage d’une union non conventionnelle, de la demande à la célébration (C’est d’ailleurs la plus touchante des demandes qu’il m’ai été donné de lire:) ).

Nos deux amoureux du jour ont fait le choix d’une union « surprise », tout en conservant cette belle simplicité qui les caractérise tant. C’est par une belle journée ensoleillée et entourés de leurs essentiel, dans une ambiance festive et familiale, qu’ils ont décidé de partager leur grand jour!

J’aime par dessus tout cette différence, cette singularité, ce désire de faire comme bon leur semble, pas juste pour se différencier des autres, mais pour rester eux-même même le jour de leur mariage. Un parti pris ambitieux et un peu fou, mais si bien réussi!

QUI SONT-ILS


Nous sommes Anne-Laure & Thibault, amoureux depuis 9 ans, maîtres dépassés d’un Jack Russel aussi têtue qu’attachante et parents comblés d’une merveilleuse petite fille depuis déjà 2 ans !

UNE BELLE RENCONTRE


Nous nous sommes rencontrés en 2009 par l’intermédiaire d’un ami commun qui avait décidé de jouer les entremetteurs (sans trop y croire… ça c’est ce qu’il nous avouera quelque temps plus tard !). Un peu perplexes, mais curieux, notre histoire démarra donc par une demande en ami sur Facebook… On ne tarda pas à se rencontrer dans la vraie vie, pour ne plus se quitter depuis ! Nous avons connu l’amour à distance à nos débuts. Les au revoir sur les quais de gare ça nous connaît ! Mais au lieu de nous éloigner cela nous a davantage rapprochés. Ça avait le mérite de rendre nos retrouvailles plus intenses encore.
Après deux années d’aller-retours Pau-Bordeaux, puis Bordeaux-Montpellier, nous nous sommes finalement installés ensemble sur Bordeaux. »

UNE JOLIE DEMANDE


« Thibault, le mariage, ça n’est pas vraiment son truc ! On en avait déjà parlé, comme ça, en passant, sans trop s’y attarder… Même si secrètement j’espérais qu’il me fasse sa demande un jour…
En y repensant, à deux-trois reprises il m’a demandé si je voulais l’épouser mais dans des situations qui paraissaient tellement incongrues pour une demande officielle… qu’à chaque fois je me mettais à rire ! J’ai fini par me dire qu’à force je l’avais peut-être un peu dissuadé…

Puis en 2016 est arrivée la plus jolie des surprises que l’on ait pu recevoir, et le plus fort des engagements aussi : notre fille Norah. C’est à cette période que mes envies de mariage ont ressurgi. L’idée de se marier, pour former une « vraie » famille, a commencé à vraiment faire son chemin dans mon esprit ; pour une histoire de nom de famille ! Voyant que la demande tant désirée ne venait pas, j’ai finalement décidé de prendre les devants.
Oui, moi l’éternelle romantique qui a toujours rêvé d’envolée passionnée et de déclaration enflammée, j’ai décidé de me jouer des conventions et des qu’en dira-t-on. Avec la complicité de notre fille, j’ai donc fait le grand saut : un body pour elle avec un message pour le moins mystérieux à la première lecture « Monsieur Papa si tu le veux maman aussi », un tee-shirt pour moi avec la fameuse question sans équivoque « Veux-tu m’épouser ? », un dimanche matin comme les autres, le cœur cognant un peu plus fort qu’à l’accoutumé, pour une demande en toute simplicité…
Alors oui, on est loin de la demande ultra romantique dont la plupart des personnes peuvent rêver mais le fait est qu’il m’a dit OUI et que nous allions nous marier !!! 🙂
Nous sommes alors en juin 2017. »

ELLE  NOUS RACONTE


L’organisation

De naturels assez réservés nous étions un peu mal à l’aise à l’idée de nous retrouver au centre de l’attention durant cette journée… et puis l’on souhaitait à tout prix éviter la pression que peut engendrer l’organisation d’un tel événement.
Il nous est donc paru évident que l’on partirait sur une cérémonie intimiste (moins de 50 invités, uniquement la famille proche et avec pour seuls amis, nos témoins). Autre petit détail, mais non des moindres, nous avions décidé de garder notre union secrète jusqu’au jour J pour réserver la surprise à nos invités ! Pour ça nous avions échafauder un plan !

Nous avons fait le choix de nous unir en deux temps :
– Seulement accompagnés de nos témoins pour le mariage civil qui a eu lieu dans le plus grand secret, à l’insu de nos familles, en décembre 2017
– Puis entourés de nos familles pour la cérémonie laïque et la réception au allure de « garden party » qui a eu lieu plusieurs mois plus tard, en septembre 2018.

Le 30 décembre 2017. Notre mariage civil en catimini

Au moment de la demande en mariage nous vivions encore sur Bordeaux, mais nous souhaitions nous unir dans notre département d’origine, les Pyrénées Atlantiques et plus particulièrement dans la ville où Thibault avait passé son enfance, et où ses parents vivent encore aujourd’hui.
Seulement voilà, ses parents n’étant pas au courant, on a dû user de stratagèmes pour se procurer les pièces justificatives dont on avait besoin pour pouvoir publier les bans. Par chance, ils ne se sont jamais doutés de quoique ce soit.
On a vécu ces préparatifs comme deux enfants qui s’apprêtaient à faire une bêtise !
Nous n’avions rien prévu d’exceptionnel pour cette journée sachant que la fête aurait lieu quelques mois plus tard en compagnie de nos familles respectives. Mais ça c’était sans compter sur notre joyeuse bande de témoins ! Escape game, repas bistronomique et nuit dans un 5 étoiles étaient au programme de la soirée !
Ce jour-là nous avons eu un soleil radieux et totalement inespéré à cette saison ! Si bien qu’à la sortie de la mairie nous nous sommes installés sur une table de pique-nique dans le parc attenant pour trinquer avec nos témoins et tourner la petite vidéo d’annonce de notre mariage, qui serait diffuser le 22 septembre suivant.

Le 22 septembre 2018. Du baptême au mariage il n’y a qu’un pas

Il nous tenait vraiment à cœur d’offrir cette surprise à nos invités. C’est donc au baptême de notre fille que nos proches ont été conviés cette matinée du 22 septembre 2018. Ils étaient loin d’imaginer ce qui allait les attendre quelques heures plus tard…

Les préparatifs ont commencé assez tôt le matin car le baptême religieux avait lieu à 10h30 et que tout allait très vite s’enchaîner ensuite. Pour ma mise en beauté, j’ai souhaité opter pour quelque chose de simple et naturel. D’une part parce que je ne me maquille pas ou très peu au quotidien et que je ne voulais pas me sentir « déguisée » ce jour-là et d’autre part pour éviter d’attirer les soupçons de nos invités. Il ne fallait pas que cela fasse « trop » pour un baptême. De même pour la coiffure, un simple effet wavy sur cheveux lâches, me convenait parfaitement !

A la fin de la cérémonie religieuse du baptême, mon mari et moi-même avons prétexté devoir nous éclipser pour aller chercher le gâteau du baptême chez le pâtissier. En réalité, il nous fallait regagner rapidement le lieu de réception pour pouvoir enfiler nos tenues du jour, avant l’arrivée de nos proches.
Lorsque nos invités sont arrivés sur place, certains ont commencé à avoir quelques soupçons sur la suite… La beauté du lieu, la présence de l’arche, notre « absence »… Nos témoins les ont alors invités à se réunir dans le salon pour visionner quelques photos de famille en attendant notre retour. C’est là que nous leur avons fait notre annonce par vidéo interposée ! Tout le monde a laissé éclater sa joie et nous avons fait notre entrée sous les applaudissements et les félicitations. Quel moment !
La suite n’en a été que davantage chargée en émotions ! C’est bien simple, je crois que tout le monde a versé sa petite larme durant la cérémonie laïque qui s’en est suivie. Et c’est avec le cœur gonflé de joie et d’amour que nous avons profité tous ensemble de cette douce journée d’automne.

Les préparatifs

Dans la mesure où nous étions partis sur l’organisation d’un mariage surprise, c’est seuls que nous avons géré l’organisation du mariage.
Enfin « seuls », pas exactement ! Nous étions extrêmement bien entourés par nos prestataires, qui ont fait office de confidents et conseillers tout au long de cette année de préparatifs !

Notre mariage nous l’avons envisagé comme une belle fête de famille, où l’authenticité, la simplicité, le partage et joie seraient les maîtres mots. C’est en ayant ces mots en tête que nous avons sélectionné nos prestataires.

Nous avons commencé par rechercher le lieu. Il avait une importance toute particulière car il allait donner le ton de la journée ! Nous souhaitions un lieu qui pouvait nous offrir la possibilité de célébrer notre mariage en extérieur mais également à l’intérieur en cas de mauvais temps. Un lieu avec du cachet mais intimiste. Certains lieux ne sont pas du tout adaptés pour des mariage en petit comité.

Le Clos Mirabel Manor a été une belle découverte. En visionnant les quelques photos sur Internet nous étions déjà charmés, le coup de cœur s’est confirmé lorsque nous l’avons visité ! Situé sur les hauteurs de Jurançon, sa vue imprenable sur les Pyrénées était à couper le souffle. On ne pouvait être qu’émerveillés ! Par chance, nous avons eu un temps magnifique le jour de notre mariage et les Pyrénées nous ont offert un magnifique spectacle !

Pour la décoration du mariage, le lieu étant déjà exceptionnel à lui tout seul et ayant un petit budget, il n’y avait pas beaucoup à faire pour le sublimer. Avec toujours en tête l’esprit garden party qui nous était cher et le désir d’un rendu simple et authentique, nous avons opté pour une décoration essentiellement constituée de végétaux : fougères, eucalyptus,… Le jour J nous avons été conquis ! Margot a parfaitement su retranscrire nos envies. Tous les éléments s’intégraient parfaitement dans le cadre environnant, créant ainsi l’ambiance végétale / naturelle dont nous rêvions.

Pour le repas, nous n’avions pas envie de quelque chose de trop conventionnel et statique (places attirées, repas servis à table). Nous avons opté pour de grandes tablées sur la terrasse extérieure, toujours face aux Pyrénées, où chacun pouvait aller et venir à sa guise.
Cela a permis à tous nos invités d’échanger en toute liberté !
Lorsque nous avons rencontré Chloee, notre traiteur, nous avons bien insisté sur le fait que l’on souhaitait avant tout quelque chose de très convivial où chacun pourrait venir picorer ce qui lui fait plaisir ! Elle a exaucé tous nos vœux : des planches à partager à la ribambelle de desserts, en passant par des verrines individuelles en guise de plat chaud et une pièce montée de fromage, notre pêché mignon (j’ai nommé le caprice des mariés) ! Un vrai régal pour les papilles et pour les yeux !
Petit avantage, le placement libre nous a fait économiser de précieuses heures et la presque inévitable prise de tête du plan de table !

Pour cette journée, j’avais envie d’une robe à la coupe intemporelle, épurée, couture et juste ce qu’il faut de « sexy ». J’ai eu un véritable coup de cœur pour la créatrice Rime Arodaky, tant par les valeurs qu’elle incarne que pour ses créations résolument modernes et féminines.
Et puis le mariage, c’est aussi de belles rencontres humaines. Comme une évidence. Nous avons tissé des liens tous particuliers avec certains de nos prestataires, je pense notamment à notre photographe, Eric, et notre officiante de cérémonie, Plume. Ils ont été les témoins et les conteurs de notre histoire, avant, pendant et après notre mariage.

Notre meilleur moment

Impossible de n’en choisir qu’un… Nous avons vécu un rêve éveillé tout au long de cette journée !

– Il y a eu ce moment où l’on s’est découvert en tenue de mariés à l’étage de la villa alors que tous nos invités commençaient à prendre place dans le salon un étage plus bas. A ce moment là, personne ne savait que nous étions mariés et que nous allions leur révéler quelques minutes plus tard. C’était un moment à la fois stressant et excitant !

– Lorsque l’on s’est dévoilés en tenues de mariés à nos invités. Tout le monde était tellement heureux ce jour-là ! On gardera à jamais en mémoire leurs sourires, leurs regards tendres, leurs émotions à peine dissimulées.

– Notre cérémonie laïque en extérieur, avec pour témoin la chaîne des Pyrénées si chère à notre cœur. Le grand moment d’émotion de cette journée ! On a ri, on a pleuré, on a vibré tous ensemble au son des guitares du duo acoustique qui nous accompagnait pour l’occasion.

– Notre danse improvisée toujours au son des guitares dans les jardins du Clos Mirabel

Petits conseils

– Oser faire différent, peu importe si cela n’est pas conventionnel, du moment que cela vous ressemble à vous ! Rester fidèle à vous-même. Cela ne pourra être que réussi !

– S’écouter, se faire plaisir, c’est votre journée ! Pour nous ça a été « facile », du fait que notre union soit restée secrète jusqu’au jour J, nous n’avons pas été influencés dans nos choix par une tierce personne. Notre mariage était vraiment à notre image.

– Pour le choix des prestataires, le feeling avant tout. Nous nous sommes entourés de personnes passionnantes et passionnées, toutes aussi bienveillantes et talentueuses les unes que les autres. Tout a été simple et fluide avec eux, ce qui a rendu les préparatifs vraiment agréables. Ils ont largement contribué à la réussite de cette journée.

– Profitez, profitez, profitez !

Nos petits plus qui ont fait la différence

– Faire le choix d’un groupe acoustique plutôt que d’une sono pour la cérémonie laïque. Par manque de budget, nous avions fait l’impasse sur l’ambiance musicale. Mais ça s’était avant de faire la connaissance de Astiaw, un duo acoustique absolument génial, que nous avons eu l’immense plaisir de découvrir au mariage de ma meilleure amie, le mois précédent notre mariage. Un véritable coup de cœur ! Nous les avons contacté 3 semaines seulement avant notre mariage et par chance ils étaient disponibles ce week-end là ! En plus d’avoir joué durant le repas, ils ont accepté de jouer les morceaux que nous avions sélectionné pour notre cérémonie laïque. L’émotion n’en a été que décuplée !

– Pour cette journée, nous avons opté pour un format particulier puisque le baptême et la cérémonie laïque ont eu lieu le matin, ce qui nous laissait le temps de profiter de tous nos invités durant la garden party du midi, qui s’est écoulée jusqu’à la tombée de la nuit. Le soir nous nous sommes retrouvés en comité très restreints uniquement avec nos amis !

– Se marier en deux temps à quelques mois d’intervalle, nous a permis de faire durer le plaisir !
Une fois mariés civilement on a eu un petit pincement au cœur de se dire que c’était fait, c’est passé si vite ! Mariés le samedi, retour au travail dès le mardi. L’atterrissage a été difficile.
Mais on avait la promesse d’une deuxième belle journée encore plus riche en émotion qui nous attendait quelques mois plus tard.

Le plus dur

– De nature assez stressée, le matin même je n’en menais pas large… contrairement à mon mari qui fait preuve d’un calme à toute épreuve ! Gros mélange de sentiments : stress, appréhension, panique, joie, excitations… qui dit mariage surprise dit niveau de stress puissance 1000 à quelques heures de l’événement ! Même si tout était calé avec nos prestataires, il y avait tout de même une grosse part d’inconnue : la réaction de nos proches à l’annonce de notre surprise. Toutefois toutes mes craintes se sont rapidement dissipées une fois prise dans le tourbillon de cette folle journée. Et nous ne regrettons vraiment rien ! Si c’était à refaire on ne changerait absolument rien !

– Garder notre union secrète et ne pas commettre de maladresses durant les longs mois qui nous séparaient de l’annonce officielle à nos familles. Mais le pari a été relevé !

ILS ONT PARTICIPÉ


Robe : Modèle Devin de Rime Arodaky (boutique Ma Robe à Toulouse)
Mise en beauté : Alicesthetique pour le maquillage et Laetitia Bazin pour la coiffure
Costume : Digel (boutique Challenger à Pau)
Photographe : Eric Reto
Décoration florale : Atelier Floral
Lieu de réception : Clos Mirabel
Traiteur et location de vaisselle : Chloee
Caviste : Maison Pastor
Officiante de cérémonie : Plume
Musiciens : Astiaw

Laisser un commentaire