Une séance d’engagement sur la plage

Séance d'engagement sur la plage

Aujourd’hui je partage avec vous la séance d’engagement d’un très joli couple ! Entre fous rires et tendresses ces deux amoureux m’ont littéralement fait fondre…

Un beau moment de complicité partagé sur la plage de leur premier baiser et immortalisé par la talentueuse Lilypop photographie, qui a su faire ressortir le meilleur de ces deux âmes soeurs.

Après avoir raconté sa belle histoire d’amour, la touchante Elodie se livre aussi sur un aspect très personnel mais que beaucoup de femmes partagent (encore plus à cette période de la vie): son envie de se plaire et son importante perte de poids pour y parvenir.

UNE BELLE RENCONTRE…

« Nous nous sommes rencontrés en juin 2011. Il avait 26 ans, j’en avais 19.

On travaillait tous les deux à la SNCF. Thomas devait être embauché depuis un an à la SNCF, et moi c’était ma deuxième saison. Je n’étais pas du tout partie dans l’optique de rencontrer quelqu’un, la première saison ayant été très festive, je comptais remettre ça pour cette deuxième année!

Je me souviendrai toujours de la première fois que je l’ai vu. Je descendais de mon train, sur le quai de la gare de Quiberon, et en le voyant, je me suis dis que les collègues étaient bien mignons cette année!

Le courant est directement passé entre nous, on s’est donné un premier rdv pour boire un verre au port de Saint Goustan. On a passé tout l’après-midi ensemble jusque tard le soir.

Quelques jours plus tard, il devait rentrer chez ses parents à Pornichet pour le weekend, et mes parents y étaient également pour les vacances. Il a rencontré ma famille à ‘hippodrome ou nous nous étions donnés rendez-vous, et malgré le fait que j’ai gagné pour la première course, je suis bien sur repartie avec Thomas, ce qui a mis la puce à l’oreille de mon papa!
On est ensuite allé se balader, Thomas et moi. On s’est arrêté dans des bars pour boire des verres, et il m’a finalement proposé de faire un pique nique sur une plage pour regarder le coucher de soleil. Après m’avoir offert  un sandwich, une salade et une bière au carrefour market du coin, et on est partis sur une petite plage près du pont de saint Nazaire.
Au final, il a fallu attendre minuit pour qu’il m’embrasse enfin! Mais c’était le plus beau baiser de toute ma vie.

A la fin de la saison, comme Thomas habitait sur Rennes, et que moi j’étais chez mes parents à 25km, notre histoire a continué naturellement. J’ai d’abord un peu emménagé chez lui avant de prendre mon propre studio dès que j’ai commencé à travailler.

Et puis au bout de 3 ans de relation, on a décidé de prendre un appartement tous les deux.

Aujourd’hui, nous sommes dans notre maison depuis presque un an.
Le mariage, c’est la suite logique de notre vie de couple.
J’ai toujours voulu me marier avant d’avoir des enfants, et Thomas, en se décidant enfin, en octobre 2016, me permet de réaliser mon rêve de petite fille. »

séance d'engagement sur la plage

Séance d'engagement sur la plage

séance d'engagement sur la plage

séance d'engagement sur la plage

ELLE NOUS RACONTE…

Pourquoi avez-vous choisi de faire une séance d’engagement ? Avez-vous fait appel au photographe qui se chargera d’immortaliser votre belle journée ?

« C’est notre photographe de mariage qui nous a offert la séance engagement. A la base je ne voyais pas trop à quoi ça servait, mais je ne regrette pas du tout de l’avoir fait.

Le but premier est d’apprendre à connaitre notre photographe et qu’elle aussi apprenne à nous connaitre. Au final, je trouve que c’est une étape importante de la préparation au mariage.

J’ai vraiment adoré les moments de complicité qu’on a eu Thomas et moi lors de cette séance photo. Ça nous a permis de nous projeter au moment du jour J, et de prendre un moment pour nous deux, loin du quotidien, de nous retrouver dans notre bulle.

Et ce que j’ai encore plus apprécié, c’est le rendu des photos! Audrey, notre photographe, a réussi à faire ressortir dans ses photos des émotions que je ne pensais même pas avoir laissées paraître. J’ai eu envie de lâcher une petite larme quand j’ai vu ses photos! Bref, je nous ai trouvés magnifiques.

Il faut savoir que j’ai perdu plus de 20kg, et que l’une de mes plus grandes peurs était de me trouver moche sur les photos. Grâce à Audrey et à son magnifique travail, je sais que ça ne sera pas le cas! »

Combien de temps avant le mariage avec vous fait les photos ?

« On a fait les photos 7 mois avant le mariage. On trouvait ça bien de les faire avant l’envoi des faire part pour pouvoir en glisser une dans l’enveloppe éventuellement. »

Ou avez-vous fait les photos ? Comment avez-vous choisi le lieu du shooting ?

« On a commencé le shooting sur la plage de notre premier baiser, et ensuite on est parti sur la côte sauvage, et on a fini devant le manège du Pouligen. On tenait à revenir sur cette plage qui représente beaucoup pour nous, et ensuite varier les photos avec différents endroits. »

Qu’est ce qui a contribué à vous mettre à l’aise ?

Audrey nous a fait faire un jeu (pierre feuille ciseaux) sur la côte sauvage. C’était génial parce que j’étais à fond, et on a complètement oublié Audrey. Elle a su nous guider quand il le fallait, elle nous a suivi dans nos délires (souffler des paillettes, parce que notre thème c’est Champêtre et Paillettes!). Bref, elle est tellement adorable et professionnelle que, même si on n’est forcément pas très à l’aise au début, on a très vite su trouver nos marques. »

Votre perte de poids, c’était selon vous un élément important pour réussir à profiter de ce moment ?

« Cette perte de poids était indispensable.
Depuis toute petite, j’ai toujours eu tendance à prendre du poids. A l’âge de 8 ans, je me suis retrouvée en maillot de bain devant le miroir, en larmes. J’étais mal dans ma peau. Ma maman décidé de m’accompagner chez une diététicienne. On a revu mon alimentation et ma maman m’a emmenée courir avec elle.
Finalement, en grandissant, j’ai gardé une silhouette « normale ».
Je devais faire une taille 40-42 en arrivant au lycée, un peu comme aujourd’hui. Seulement, dans ma tête, j’étais toujours grosse.
Il faut dire que mes grand-parents n’étaient pas tendres avec moi. J’avais souvent le droit à des réflexions comme quoi il fallait que je maigrisse, que je fasse attention, qu’il ne fallait pas que je mange trop de gâteau. Avec le recul je me rend compte que j’étais très bien à l’époque.

En arrivant à la fac, les soirées étudiantes et la mal bouffe on fait que j’ai pris du poids. En un an, j’avais pris 20kg, et je faisais une taille 46. Sur le coup je ne m’en suis pas vraiment rendu compte. Je m’étais toujours trouvée grosse, c’est juste que là je l’étais encore plus.

En rencontrant Thomas, j’ai perdu 10kg sans effort particulier. Je crois que j’ai naturellement eu envie de prendre soin de moi pour lui, pour lui plaire encore plus. J’aime l’idée qu’il soit tombé amoureux de moi avec 20kg de plus. Evidemment, il préfère quand je prends soin de moi, mais il m’aime avant tout comme je suis, et pour ce que je suis, peu importe mon poids.

Un an après notre rencontre, je décide de me lancer dans l’aventure Weight Watchers. J’avais pris un abonnement 3 mois, et j’ai de nouveau perdu 10kg grâce à celui-ci. J’ai dû tenir 2 ans à ce poids là, et puis au fur et à mesure, sans m’en rendre compte (encore une fois), j’ai repris petit à petit le poids que j’avais perdu.

Quand on s’est pacsés il y a 2 ans, j’étais de nouveau habillée en taille 46. J’ai détesté voir ces photos de moi, et je me suis promis de ne pas me marier comme ça. Du coup, c’est vrai que j’ai attendu que Thomas me demande en mariage pour me remettre à faire attention, et même quelques mois de plus. Aujourd’hui, je suis à -22kg. J’aimerais en perdre 5 de plus, parce que je veux vraiment être au top pour le mariage. Mais je me sens déjà très bien dans mon corps.

Je me rend compte de la chance que j’ai de pouvoir m’habiller sans problème dans toutes les boutiques de prêt à porter, de me trouver belle sur les photos, de pouvoir piquer les robe de ma maman!! Je suis différente du moment où j’ai terminé mon deuxième régime. Je ne referai plus les mêmes erreurs. Evidemment que je me fais plus plaisir aujourd’hui, mais je continue à me peser très régulièrement. Je sais que ces 22kg peuvent revenir très vite, alors je reste prudente!

Ce qui m’a motivée également, c’est que quand je regarde les photos de ma maman plus jeune, je la trouve magnifique (elle l’est toujours d’ailleurs, c’est un modèle pour moi). J’aimerais vraiment que mes enfants pensent la même chose de moi quand ils verront nos photos de mariage.

J’ai 26 ans, j’ai le droit de me trouver belle et de me sentir bien dans ma peau. »

Comment ce sont passés les essayages de votre robe de mariée ? Avez-vous finalement craquée sur un modèle auquel vous n’auriez jamais pensé ?

« J’ai fait un premier essayage en décembre de l’année dernière avec ma maman et ma témoin, Caroline. Je savais que ça n’allait pas être facile avec ma taille 46, mais j’en avais besoin.
L’essayage a été difficile. Aucune robe ne fermait, et il y en a même une que je n’ai pas pu essayer car la vendeuse disait que ça ne passerait pas. En plus, je me suis retrouvée en guêpière et en jupon en plein milieu du magasin un samedi, autant vous dire que j’étais très mal à l’aise!

J’ai donc démarré mon régime en mars, grâce à ma maman qui s’est inscrite avec moi pour m’encourager.
Les premiers kilos sont partis assez vite. Je ne dirais pas que ça a été facile, j’ai eu l’impression de devoir me priver de pas mal de sorties pour bien démarrer le programme, mais c’était indispensable !

Au mois d’août j’avais perdu 17kg. Je voulais encore attendre avant de refaire des essayages, mais Caro a débarqué par surprise à la mi-aout et s’était arrangée avec ma maman pour qu’on cale un rendez-vous. On est donc allées chez MC Mariages. L’essayage de la première robe a été chargé en émotion. C’était la première fois que je me voyais vraiment en mariée, et je me rendais compte du chemin parcouru. Les efforts que j’avais faits ces derniers mois étaient enfin récompensés! On a essayé plusieurs robes, et même si je ne les fermais pas toutes entièrement, elles rendaient très bien sur moi! Ces essayages, c’était un vrai plaisir.

Nous sommes également allées toutes les trois à La Maison du Mariage à Angers. C’est une future mariée que je suis sur Instagram qui m’avait conseillé cette boutique. Quand nous sommes arrivées, nous avons été accueillies avec thé et café dans un petit salon privé, et la vendeuse m’a posé des questions et a discuté avec nous pendant 30min pour réussir à cerner ce que je voulais. Elle a un peu fait comme dans l’émission « la robe de ma vie » ! Elle nous a dit qu’elle voyait une robe qui pourrait totalement me correspondre, mais qu’elle était un peu hors budget (ce sont mes parents qui m’offrent ma robe), et qu’elle verrait plus tard avec ma maman si elle me la propose ou pas.
Elle m’a donc fait essayer une première robe. J’ai directement su que ce ne serait pas celle là, trop « classique », mais elle a fait pleurer ma maman!La deuxième ressemblait un peu plus à ce que je voulais, mais ce n’était pas un coup de coeur. Au final, la vendeuse décide de montrer la robe à laquelle elle pensait à ma maman, qui a accepté qu’elle me la propose. Quand je l’ai vue, j’ai eu LE coup de coeur, c’était la robe de mes rêves, le style que j’avais repéré sur Pinterest et que je n’aurais jamais pensé pouvoir porter.
Sauf qu’il y avait deux problèmes : déjà, elle était 500€ au dessus de notre budget et la vendeuse ne voulait pas me la faire essayer. C’était une taille 38 (équivalent au 36 dans le prêt à porter) et elle était persuadée que je n’allais même pas pouvoir l’enfiler. Ca a été très dur. J’avais l’impression d’être revenue au mois de décembre et que tous mes efforts n’avaient servis à rien. Je ne me voyais pas faire dépenser une telle somme à mes parents pour une robe que je n’avais même pas essayée!Du coup nous sommes ressorties de la boutique complètement perdues.

Au final, j’ai décidé de continuer mon régime et tout en cherchant ma robe dans d’autres boutiques. Je l’ai finalement trouvée à Paris. Nous nous sommes donc rendues avec ma maman chez « La Mariée Parisienne ». J’ai essayé d’autres robes, mais quand j’ai passé MA robe, la magie a opéré. Moi qui ne suis jamais sure de mes choix, qui ai toujours peur de changer d’avis, là, j’étais sûre de moi. Avec mes 20kg en moins, j’ai pu essayer une robe dont je n’osais même pas rêver il y a quelques mois! La vendeuse, super sympa, nous a même autorisées à faire un FaceTime avec Caro pour lui montrer le résultat. Evidemment, elle a validé direct! Et cerise sur le gâteau : la robe était moins chère dans cette boutique, et on a aussi pu bénéficier de la promo du salon du mariage.

Voici l’histoire de ma robe! 🙂 »

J’ai vu que vous fabriquiez des bijoux. Allez vous créer vos propres bijoux pour votre mariage ?

« Jusqu’ici je ne pensais pas fabriquer mes bijoux pour le mariage, mais comme nous avons choisi le costume de Thomas hier, j’ai pu récupérer un peu du même tissus que celui de son nœud papillon, et je pense m’en servir pour me faire un bracelet assorti. Je trouve ça sympa de pouvoir porter quelque chose de similaire tous les deux. »

Photographies : Lilypop Photographie

3 Replies to “Une séance d’engagement sur la plage”

  1. Très bel article!
    Je pensais très bien connaître Elodie, mais au fils des mots j’ai appris quelques petites choses.
    Les photos sont magnifiques, je me sens du coup pas trop inutile en ma qualité de témoin expatriée d ‘avoir suggéré cette photographe lors de la recherche des prestataires. 😉

    Merci a cette belle page de partager de belles histoires.

  2. Merci beaucoup Fanny de m’avoir proposé de faire cet article, c’est une belle récompense suite à tous mes efforts de ces derniers mois ! Et merci à ma super témoin Caroline d’être toujours là pour moi malgré la distance. 😘

  3. […] d’Elodie et Thomas que j’ai eu l’occasion de connaître lors de la publication de leur séance d’engagement. Ils s’étaient alors livré à moi (et à vous 🙂 ), ils m’avaient raconté leur […]

Laisser un commentaire